INGRESS : Google se lance dans le jeu de réalité augmentée sur mobile

Découvrez le nouveau jeu mobile de réalité augmentée de Google, Ingress, lancé le 15 novembre dernier par Google. Seulement disponible sur Android, sur invitation fermée, il devrait se rendre disponible prochainement sur la plateforme Google Play. Ingress est un projet d’un ex-directeur de Google, John Lanke et de Niantic Labs, une start-up de Google.

 

Très secret, avec une vidéo de teasing très intrigante, le jeu allie nouvelles technologies, recherche d’une cible plus grand public, et intéressant mix de culture et de déplacement physique.

Ingress, le concept

 

Le jeu ressemble à une carte dépouillée de Google Map, et les joueurs sont amenés à générer l’énergie nécessaire pour jouer en ramassant des « XM », qui sont collectés en se déplaçant, comme dans une version réelle de Pac-Man. Il faut donc sortir dans le vrai monde extérieur : marcher, faire du vélo, courir, tout est bon pour amasser l’énergie servant à contrôler et activer des portails présents dans le monde entier. Ces portails sont principalement des points d’intérêts artistiques comme des statues, des musées et leur domination permet de contrôler les esprits dans le but de faire passer l’humanité à un stade d’évolution supérieure, pour les Illuminés.

 

Ensuite, les joueurs sont invités à dépenser l’énergie collectée en complétant des missions où la Résistance affronte les Illuminés pour les arrêter dans leur quête de domination. L’enjeu repose sur une mystérieuse force qui entoure le monde : il s’agit d’investir les lieux portails pour prendre le contrôle ou rejeter cette force, selon son orientation, avec l’aide de cartes qui évoluent en fonction des interactions des autres joueurs. À moins de 50 m d’un portail inscrit sur la carte, on peut l’investir pour récupérer des générateurs et des clés. Avec 8 générateurs vous êtes le maitre du portail. Vous pouvez par la suite, seul ou avec l’aide de coéquipiers les connecter, en liant 3 portails, vous créez un territoire qu’il vous faudra défendre. Chaque jour, le niveau d’énergie descend de 10 % et vos adversaires peuvent en devenir maitres.

 

Bien entendu, les plus grosses villes auront davantage de portails, mais si les communautés se créent, des sous-cultures s’inscrivent dans l’espace urbain, le jeu peut devenir très intéressant. Les joueurs cibles aiment les jeux comme World of Warcraft où tout le monde participe au même jeu, dans une quête, très manichéenne, entre Star Wars et Les 12 singes. L’univers physique du jeu va chercher les jeunes urbains, mais aussi les ingénieux passionnés de technologie, les amoureux de leur ville ou les fanatiques des luttes intestines entre Bien et Mal.

 

Ingress, l’univers

 

D’après le fondateur John Hanke, le jeu devrait s’étendre sur 18 mois, si le succès est au rendez-vous. À l’heure qu’il est, les 3000 early adopters sélectionnés pour la Beta ont rejoint pour 30 % la Résistance contre 70 % les Illuminés. Le jeu est évolutif dans la mesure où de nouveaux scénarios devraient s’ajouter via des vidéos afin de donner de la consistance à l’univers et améliorer le sentiment d’appartenance des joueurs.

 

De plus, ceux-ci devraient avoir la possibilité d’ajouter des portails en prenant des monuments et des points d’intérêts en photo et en les soumettant au jeu.

 

INGRESS, entre culture, sport et team-building

 

On imagine que les lunettes du Project Glass s’intègreraient parfaitement à un tel jeu dans un futur pas si lointain. Avec un tel jeu, Google s’inscrit dans un univers connu, les jeux de réalité augmentée, mais lie des centres d’intérêts de développement purement technologiques dignes du du blog Allstream à de nouveaux intérêts d’exploration.

 

En effet, parcourir la ville pour y débloquer des portails représentés par des lieux culturels implique un déplacement physique, donc une activité sportive dans une certaine mesure, mais aussi un intérêt pour le lieu, son histoire dans une stratégie d’appartenance à un groupe mené par une mission commune. Une belle stratégie de jeu que l’on devrait rencontrer de plus en plus dans les années à venir.

Author: Benoit

Share This Post On