Battlefield 4 Beta preview – Première impression.
Oct01

Battlefield 4 Beta preview – Première impression.

  Premier Octobre,  début du “Beta preview”, pour ceux qui on précommandé BF4 (4 Octobre pour les autres) ….. Petit téléchargement de 5.51Go vous êtes en business …. Cependant, comme EA nous a habituer avec la série Battlefield, plusieurs bug sont toujours présent, et il ne sont pas rare, he oui, 28 jours avant la sortie du jeux, espérons que cette version est relativement vielle et qu’il on quelque version de “réserve” pour avoir un roulement constant jusqu’a la fin de la beta, parce que la sortie de BF4 risque d’être quelque peux gâché, par des bugs qu’on pourrais qualifier de “Basic” …. Premier bug rencontrer, Punkbuster (ça surprend quelqu’un ?), aussitôt le jeux lancé, me lance un message comme quoi PB a eux une erreur ….. No big deal, PB est probablement la partie qui bug le plus du tout les BF …. Fini par trouver une solution (boiteuse mais bon), remplacer le dossier PB de BF4 par celui de BF3, dans mon cas ça marcher …. Mais bon …. Deuxième bug …. Je fini par entrer dans la map, je spawn dans une pièce sans porte a l’extérieur de la MAP !  Damn, ça commence bien … Troisième-quatrième-cinquième etc etc…. Saute de l’Hélico, passe 2 seconde a l’extérieur de la map et reste comme pogné, a l’extérieur, sans rien acroché…. Arf ….   Sinon coté jeux, les hitbox “Feel” weird, peux être une question d’habitude, semble pas meilleur que BF3, juste différent …. Medic toujours overpowered, sniper complètement nerfer (Encore la ça surprend personne, on va voir avec les autre gun) … La .50 cal sur les véhicule est complètement nerfer, ça prend 3-4 shot avant de tuer quelqu’un….. Votre soldat se pogne absolument partout dans la moindre crevasse , les mouvement sont souvent “jerky”, surtout dans les véhicules quand 2 personne sont dedans probablement quand une des 2 personne lag ….     J’ai jouer a la version Alpha, et pour être ben franc, mis a pars moins de bug, et des textures, la physique semble la même, je suis vraiment pas sur d’aimer, je commence a être franchement fatiguer de la série BF, BF2142 a été le peak de la série, après ça, ça été la dégringolade…. J’espère que les autres map et les autres fusils vont me faire changer d’avis, mais pour le moment je suis pas impressionné ….  M’enfin, a suivre ….....

Read More
Battlefield 4 Assault Amphibien – Video
Aug21

Battlefield 4 Assault Amphibien – Video

Avec ça date de sortie pour le 29 Octobre 2013, EA sort de plus en plus de vidéo de gameplay, dont ce dernier montrant, les vehicule navale et la map Paracel Storm. Détail Early access et Open beta : Early access vont être pour 3 jours, possiblement commençant le 1 octobre selon certaine source, l’open beta suivra (Date non confirmé), mais puisque le jeux sort le 29, on peux spéculer que ce sera a la mi- octobre.   Source :...

Read More
Ingress Opération Minotaur – Montreal
Jul30

Ingress Opération Minotaur – Montreal

Opération MINOTAUR va avoir lieux Samedi 3 août, et inclura Montréal avec 4 field disponible a Montréal (Voir image a la fin). Niantic a dévoiler les règle hier en gros les voici: Portal = 1 point Link = 2 points Field = 8 points Portail volatile = 10 points Niantic va prendre un screenshot par heure pour déterminé les point, a 14,15,16,17 heure , Heure de Mineapolis (CDT) . Consulter les détail dans les fichier attacher...

Read More

RIEN NE VA PLUS ENTRE ZYNGA ET FACEBOOK?

L’histoire d’amour entre Facebook et Zynga semble montrer des signes d’essoufflement, alors qu’ils annoncent développer des jeux chacun de leur côté malgré l’accord qui les liait. Désormais, les deux géants du social gaming semblent séparer leur chemin après une histoire d’amour passionnelle. Nous vous proposons un retour sur cette alliance qui aurait générée des comportements addictifs. Après la passion, le désamour   À partir du 31 mars 2013, l’usage par Zynga de Facebook «sera gouverné seulement par les modalités et conditions standard pour les développeurs de jeux». On n’est loin de la sereine entente qui existait à l’époque de Mafia Wars. Zynga ne sera parallèlement plus obligé d’afficher des publicités de Facebook ou d’utiliser les «crédits» pour ses jeux proposés ni de lui offrir en priorité et exclusivité certains jeux. Or, l’éditeur tirait ses revenus des objets virtuels vendus dans les jeux. Dans la perspective de cette annonce qui n’augure rien de bon pour Zynga, il a été annoncé, notamment dans la section actualité technologique, la chute du titre de plus de 10% à 2,35 dollars. C’est une série noire après la perte de 100 millions au troisième trimestre de 2012.   Zynga cherche une liberté pour créer et développer ses propres plateformes tant web que mobile. Mais, en attendant, c’est toujours Facebook qui lui offre aujourd’hui ses revenus. Il y a 300 millions de visiteurs uniques sur CityVille et ‘Words With Frieds’ sur Facebook. Et 10 fois moins sur sa plateforme personnel, reste à savoir surtout facebook saura créer le même engouement autour des jeux que son désormais rival.     Pour le social gaming, Facebook ROI?   Les « jeux sociaux » s’épanouissent sur une plateforme aussi fertile que Facebook : qui n’a pas reçu dans les 2 dernières années une invitation à un jeu ?   Le concept du social gaming incite les joueurs à inviter d’autres joueurs, envoyant des notifications sur nos profils. Si les uns sont addicts, les autres sont agacés au possible. Ainsi, la folie de Farmville, il y a deux ans a démocratisé le concept du « casual gaming », le jeu occasionnel, avec une audience large.   Ces jeux ont tous une caractéristique : ils sont simples, voire enfantin, addictifs, idiots presque. Avec un tel engouement, la porte de la monétisation était enfoncée et le marketing s’est emparé des jeux idiots lequel faisaient arroser les plantes et cueillir des tomates. Ainsi, le placement de produit a ouvert une brèche acceptée par les internautes qui jouent au travail, à la maison, sur leur iPhone, leur Android, faisant pression sur leurs amis pour qu’ils deviennent leur voisin.   Du social gaming au advergaming, il n’y a qu’un pas, et les...

Read More
INGRESS : Google se lance dans le jeu de réalité augmentée sur mobile
Nov20

INGRESS : Google se lance dans le jeu de réalité augmentée sur mobile

Découvrez le nouveau jeu mobile de réalité augmentée de Google, Ingress, lancé le 15 novembre dernier par Google. Seulement disponible sur Android, sur invitation fermée, il devrait se rendre disponible prochainement sur la plateforme Google Play. Ingress est un projet d’un ex-directeur de Google, John Lanke et de Niantic Labs, une start-up de Google.   Très secret, avec une vidéo de teasing très intrigante, le jeu allie nouvelles technologies, recherche d’une cible plus grand public, et intéressant mix de culture et de déplacement physique. Ingress, le concept   Le jeu ressemble à une carte dépouillée de Google Map, et les joueurs sont amenés à générer l’énergie nécessaire pour jouer en ramassant des « XM », qui sont collectés en se déplaçant, comme dans une version réelle de Pac-Man. Il faut donc sortir dans le vrai monde extérieur : marcher, faire du vélo, courir, tout est bon pour amasser l’énergie servant à contrôler et activer des portails présents dans le monde entier. Ces portails sont principalement des points d’intérêts artistiques comme des statues, des musées et leur domination permet de contrôler les esprits dans le but de faire passer l’humanité à un stade d’évolution supérieure, pour les Illuminés.   Ensuite, les joueurs sont invités à dépenser l’énergie collectée en complétant des missions où la Résistance affronte les Illuminés pour les arrêter dans leur quête de domination. L’enjeu repose sur une mystérieuse force qui entoure le monde : il s’agit d’investir les lieux portails pour prendre le contrôle ou rejeter cette force, selon son orientation, avec l’aide de cartes qui évoluent en fonction des interactions des autres joueurs. À moins de 50 m d’un portail inscrit sur la carte, on peut l’investir pour récupérer des générateurs et des clés. Avec 8 générateurs vous êtes le maitre du portail. Vous pouvez par la suite, seul ou avec l’aide de coéquipiers les connecter, en liant 3 portails, vous créez un territoire qu’il vous faudra défendre. Chaque jour, le niveau d’énergie descend de 10 % et vos adversaires peuvent en devenir maitres.   Bien entendu, les plus grosses villes auront davantage de portails, mais si les communautés se créent, des sous-cultures s’inscrivent dans l’espace urbain, le jeu peut devenir très intéressant. Les joueurs cibles aiment les jeux comme World of Warcraft où tout le monde participe au même jeu, dans une quête, très manichéenne, entre Star Wars et Les 12 singes. L’univers physique du jeu va chercher les jeunes urbains, mais aussi les ingénieux passionnés de technologie, les amoureux de leur ville ou les fanatiques des luttes intestines entre Bien et Mal.   Ingress, l’univers   D’après le fondateur John Hanke, le jeu devrait s’étendre sur 18 mois, si le...

Read More